Quand le pluralisme gêne Monaulnay

Publié le par Laurent Comparot

suadeau1er.jpgEncore une fois, le politicien extrémiste Hervé Suaudeau autoproclamé unique gardien de la démocratie aulnaysienne s'attaque au pluralisme de la blogosphère aulnaysienne.

 

L'ancien candidat défait aux élections législatives n'accepte vraiment pas la contradiction ce qui est normal car pour lui, il ne saurait y avoir nulle autre vérité que la sienne.

 

Ce chevalier blanc de la blogosphère aulnaysienne qui n'a pourtant jamais hésité à mélanger une prétendue neutralité éditoriale et ses propres ambitions personnelles et politiques s'attaque à  Aulnay-Le Blog nouveau venu de la toile locale.

 

Le MAÎTRE de MonAulnay s'est déjà séparé de Stéphane Fleury et d'Arnaud Kubacki qui sont aller faire leurs nids en créant avec succès respectivement Aulnay Libre et Aulnay Cap.

Le rédacteur libertaire des glorieux débuts successeur du fondateur Jérôme Charré a depuis lontemps fait place à un politicien calculateur et personnel.

 

Aulnay Autrement est régulièrement la cible de ses attaques depuis que la ligne de ce blog ne convient plus à ses ambitions politiques et à celles de son mentor politique. Le principal tord de notre blog étant d'avoir dénoncé les manœuvres et manipulations (1) au sein d'un organe d'information présenté comme indépendant mais qui en réalité sert une véritable ambition politique.

 

Genre de procureur Vichynski de la blogosphère et des médias locaux, systématiquement aidé de trolls fiéleux (2), Hervé Suaudeau ne recule devant rien pour arriver à ses fins.

Par le passé, au sein d'une association de parents d'élèves locale, il a fait déjà preuve des mêmes méthodes fascisantes et sectaires fin d'écarter des parents d'élèves dont la supposée couleur politique n'était pas compatible avec la sienne.

 

La démocratie est le leitmotiv de ce personnage auquels tous les droits seraient permis sans que la réciproque n'existe, et encore moins aux moins dociles de ses opposants.


Aulnay Autrement hier, Aulnay le blog aujourd'hui, à qui le tour demain ?

 

Le pluralisme est décidément de trop pour Monaulnay et son patron, Hervé Suaudeau.


 

(1) faits et méthodes confirmées par un ancien rédacteur.

(2) qu'ils se taisent, pitié !

 

Photographie : affiche de campagne d'un candidat politique sans doute abusivement homonyme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

David Burlot 17/04/2013 18:43


Gare à l'inquisition !